La plus belle peau du Japon

Publié le par Boutigny Guillaume

2745-copie-1.jpgMIYAZAKI Aoi

Oui il y a des titres comme "Plus belle peau du Japon" qui forgent une légende. Et non contente de partager la victoire de ce prestigieux sondage, inutile dont completement indispensable, d'Oricon (grand spécialiste des questions existentielles sur le monde des people japonais) avec SAWAJIRI Erika, MIYAZAKI Aoi est aussi la médaille de bronze à la question "de quelle actrice voudriez vous avoir le visage". Superficiel le monde de l'entertainement japonais ? Bien sur; comme partout. Il ne manque plus maintenant que le sondage sur le plus beau sourire féminin au Japon pour compléter le tableau de la jeune femme idéale ou plutot de la copine idéale, comme le confirme sa belle 5ème place dans ce classement toujours made in Oricon (oui, ce sont des infos capitales).

Et justement c'est par ce sourire que beaucoup ont du découvrir MIYAZAKI Aoi. Le sourire de Nana Komatsu, désarmant de candeur et fraicheur, qui illumine la première adaptation trop fade du manga générationnel de YAZAWA Ai. Pourtant souvent critiquée pour son interprétation de la plus cruche des deux Nana, MIYAZAKi a laissé ici son empreinte dans le cercle des fans de d'anime et manga, communauté beaucoup moins restreinte que celle des amateurs de cinéma japonais. 
Née le 30 Novembre 1985 à Tokyo, MIYAZAKI Aoi débute tres tot sa carriere comme child model dans les magazines et les publicités. Mais c'est à partir de 1999 qu'elle commence à réellement à se faire un nom; avant de briller un an plus tard dans deux films qui lui vaudront de prestigieux prix d'interpretation (meilleur espoir féminin et meilleure actrice) pour ses roles dans les pourtant tres difficiles Eureka et Gaichu
C'est d'ailleurs précisement là que se situe le paradoxe MIYAZAKI Aoi. Elle représente au Japon une sorte d'ideal de douceur, grace ou à cause de quelques succès mainstream comme Virgin Snow, Nana ou le jdorama Pure Heart. Mais s'arreter à cette image serait faire injure au talent de cette jeune actrice. MIYAZAKI Aoi n'est jamais aussi charismatique, magnétique et féline que dans des roles opposés à cette image d'épinal somme tout bien japonaise. Il suffit de la voir dans, bien sur Eureka et Gaichu, mais aussi le meconnu Synesthesia, le arty Eli Eli lema sabachthani ou les magnifiques Hatsukoi et Sukida pour comprendre que MIYAZAKI Aoi est à ce jour la meilleure jeune actrice du paysage cinématographique japonais (quelques mauvaise langues diront que la concurence n'est pas acharnée. Je plussoierai bien à la remarque).

Dotée d'une sensiblité rare, mélée à un charisme évident, MIYAZAKI Aoi semble aussi jouir d'une liberté artistique totale, enchainant les projets les plus variés et opposés, du film indépendant au jdorama sirupeux et meme à la comédie musicale (La version japonaise du Petit Prince). Une actrice précieuse et attachante.


MIYAZAKI Aoi (宮崎あおい) - Filmographie selective
Films :
2000 - Eureka
2001 - Gaichu (害虫 )
2004 - Aoi kuruma (aka A blue automobile, 青い車 )
2005 - Gimme Heaven (ギミー・ヘブン)
2005 -Eli Eli lema sabachthani (エリ・エリ・レマ・サバクタニ)
2005 - Nana (ナナ)
2005 -Sukida (好きだ、)
2006 - Hatsukoi (初恋)
2006 - Heavenly Forest

jdorama :
2006 - Junjo Kirari (aka Pure Heart, 純情きらり)

bonus :
quelques photos prises par MIYAZAKI Aoi avec son Olympus

Publié dans Portraits

Commenter cet article

Migou 16/10/2008 21:28

Oui elle est formidable dans Sukida, Hatsukoi et Heavenly forest. Désolé, mais il y a beaucoup de jeunes actrices japonaises très intéressantes. Yu Aoi par exemple a prouvé dans Hana to Arisu, Hula Girls ou encore Rainbow Song qu'elle avait du répondant...

Oli 20/05/2008 06:27

après la "plus belle peau du Japon" attribué à Aoi, 'parait que le prix de la "plus belle peau-mée du Japon" est revenu à Koda Kumi !

Boutigny Guillaume 20/05/2008 11:35


Hier soir j'étais justement en train de faire le draft d'un billet sur la pute de la jpop, intitulé "pop-conne ou la miss à eclater". Mais finalement ça m'embete un peu d'ecrire sur elle.