Ryuhei Matsuda

Publié le par Boutigny Guillaume

RYUHEI MATSUDA

Découvert en France dans le film Gohatto (aka Tabou, de Nagisa Oshima) dans lequel il interpretait un jeune samourai androgyne, Ryuhei Matsuda a tout de la star iconique, entourée d'une aura de mystère comme l'etait son père avant son déçès prématuré , l'immense acteur Yusaku Matsuda (voir le bon portrait de ce dernier chez nos amis de eigagogo). A noter que sa mère, elle aussi actrice, a été vue recemment dans Audition de Takashi Miike, où elle jouait le role de la femme de Shigeharu Aoyama, le personnage principal.

Né en le 09 Mai 1983 à Tokyo, Ryuhei Matsuda commence sa carrière sur grand écran avec le role principal dans le film dejà cité de Nagisa Oshima. Un début dont reveraient bien des prétendants acteurs japonais et meme internationaux. Acclamé par la critique, le jeune acteur n'a pourtant et heureusement pas cédé aux sirènes du succès facile. Alors que tout laissait supposer une prolifique carriere, il choisit cependant avec minutie les projets dans lesquels il souhaite jouer, privilégiant une certaine qualité. En quelques 7 années il enchainera donc peu de films, et quelques drama (dont un radio drama) ainsi que quelques pubs. Pouvant etre rapprocher d'Asano Tadanobu, tant dans sa démarche artistique que dans son attitude légerement fermée, Ryuhei Matsuda explose de charisme et de talent dans des films tels que Blue Spring, Collage of our life (de l'inévitable Yukuhiko Tsutsumi) ou bien Koi No Mon. Mais contrairement à Asano Tadanobu, il ne semble pas préssé d'enchainer les projets, meme les plus fous. C'est pourquoi à coté de ces quelques rares grands roles, on retrouve souvent Ryuhei Matsuda dans des seconds roles, quelques fois innatendus comme celui dans le très fun Cutie Honey ou Nana.

Belle gueule mystérieuse qui cultive une certaine bad boy attitude renfermée et triste, Ryuhei Matsuda a déja, malgré son nombre limité de roles, un statut d'acteur culte.

Il ne reste maintenant plus qu'à attendre la sortie en DVD du film évenement japonais de l'année 2005, à savoir Rampo Jigoku, dans lequel il sera opposé à.....Asano Tadanobu.

Publié dans Portraits

Commenter cet article

MatriXa 27/05/2006 18:52

Merci pour cet article clair et trèsintéressant. Il ne s'agit donc pas que d'un beau gosse, mais d'un artiste. Il me tarde voir Rampo, un versus Tadanobu/Matsuda ??