Hotwax : pop & sex

Publié le par Boutigny Guillaume

HOTWAX

En dehors de sentiers classiques pavés de Kurosawa, Mizoguchi et autres auteurs reconnus, le cinéma japonais des années 70 semble lui aussi drainer une foule d'admirateurs fideles et connaisseurs. Il faut dire que le cinéma de cette époque a tout pour attirer le cinéphile, pourvu que ce dernier ne soit pas un bobo intelectualisant, tant il tranche avec le cinéma dit classique et puisqu'il a vu naitre des réalisateurs géniaux et des figures mythiques devenues aujourd'hui iconiques. Malheureuseument parler, ne serait ce qu'en terme de généralité, du cinéma des 70's japonais est bien trop long étant donné l'énorme diversité proposée. Mais au Japon, un magazine a décidé de prendre le pari de ne parler que de ce cinéma, de sa variété et de sa folie.

 

En effet Ultra-vybe Inc, un éditeur japonais créé en 1986, a lancé voilà presque 2 ans un magazine exclusivement dédié au cinéma et à la musique des 70's. Et le résultat est en tout point étonnant : sous format A5 Hotwax c'est 150 à 200 pages remplies de photos inédites ou rares, aucune publicité, des articles de fonds (malheureusement en japonais), des études par série ou genre, des interviews, des dossiers thématiques etc... une mine d'or pour tout amateur sachant décrypter le japonais.

Pour vous donner envie de découvrir, il suffit de parler du sommaire des deux premiers numéros :

Hotwax Vol.1

- Nikkastsu  New Action : retour sur la série des Stray Cat Rock, celle des Burai et sur 13 autres films + Interviews de Keiichi Ozawa et Yasuharu Hasebe.

- Carol : historique et discographie de ce groupe phare

- The Works of Kinji Fukasaku, Part 1 : focus sur les jidai geki de Fukasaku

Hotwax Vol.2

- Meiko Kaji : retour sur la carrière de Meiko Kaji, sa filmographie et bien sur sa discographie + interview

- The Mops : historique et discographie du groupe + interview et filmographie de Masaru Hoshi

- The Works of Kinji Fukasaku, Part 2 : focus sur la carrière de Fukasaku entre 1961 et 1972

 

Cerise sur le gateau, Hotwax, selon les numéros, est aussi vendu avec un cd promotionnel contenant une demi douzaine de chansons tirées des chefs d'oeuvre cinématographique de l'époque.  Car non content de publier ce qui est considéré comme le magazine référence sur le cinéma japonais des 70's, Hotwax se double d'un label musical, simplement nommé Hotwax Trax. Et tout comme pour le magazine, le menu est des plus alléchant puisque par exemple sont disponibles :

- Stray Cat Rock : 16 titres (dont trois interprétée par Meiko Kaji)

- Sukeban Serie : musiques et chansons thémes tirées des films de la cultissime série Sukeban (visuel ci contre)

Bien sur, le cahier des charges de Hotwax étant totalement basé sur une question de qualité maximale, il va sans dire que ces quelques cds sont des merveilles livrées avec un livret richement illustré et, pour les premieres éditions, un poster !

Et comme tout cela n'est finalement pas assez, il existe aussi une série de livres intitulés Hotwax Presents, dont le but est de présenter un panorama complet et richement illustré des artistes musicaux de la période 70's et 80's. Complément indispensable à ces livres, une série de cd qui permettent de joindre le son à l'image et au texte.

Quand en plus on sait que Hotwax s'est aussi lancé dans l'édition dvd avec la sortie de The Visitors in black, une série TV réalisée par Teruo Ishii, il n'y a pas loin de penser que Hotwax est un cadeau béni des dieux, et que bien sur il serait péché de louper la moindre sortie d'un produit estampillé Hotwax.

Publié dans Cinéma Japonais

Commenter cet article

Néon Méduse 22/03/2007 11:06

Salut,
 
J’ai acheté la compilation Nikkatsu Roman Porn No Sekai. Présentation de toute beauté et contenu varié mais inégal. La vraie frustration réside dans un tracklisting entièrement en japonais. Saurais-tu où il est possible d’en trouver une traduction ?

Guillaume 23/08/2006 18:31

Pour rebondir sur cet article, j'ai enfin reçu les deux premiers volumes d'Hotwax. Magnifique est le maitre mot de ce magazine : reliure parfaite, papier assez épais, qualité d'impression zero défaut, des tonnes de photos dont quelques collectors, le tout dans un N&B bien contrasté (à part les quelques pages couleurs en début de volume). Un travail exemplaire qui ne mérite qu'un traduction, car malheureusement tout est en japonais.
Dans le meme colis, il y a avait  les cd dédiés aux séries Stray Cat Rock et Sukeban. Je n'ai pas encore tout écouté, mais l'objet en lui meme est une fois de plus superbe, et les quelques musiques entendues m'ont tout de suite replongées dans les films. Un bon complément, amha, aux japan cinemania.

ichi47 17/08/2006 14:02

Sympa ton article Yume;il y manque juste les liens pour les commandés,je sais je suis une feignasse.

Boutigny Guillaume 17/08/2006 16:58

tout cela est dispo sur amazon.co.jp (evidemment faut avoir l'habitude de naviguer en japonais), et les disques seuls doivent aussi etre chez cdjapan.co.jp. En plus ce n'est pas excessivement cher.

Damien 16/08/2006 21:48

Hello. J'aime beaucoup la diversité de ce blog et son contenu particulier mais interessant pour qui aime le cinéma asiatique. Bonne continuation.