Deauville Day 05 (end)

Publié le par Boutigny Guillaume

Apres deux journées plutot clémentes, revoilà le froid mordant d'un classique mois de mars en Normandie. La fatigue commence à se faire sentir, surtout que la nuit fut courte à cause de la préparation des questions à poser à Hiroki san et Terajima sama, et bien sur à l'équipe de Midnight my love. Donc coucher 03h00, lever 07h00. Et apres un solide petit dejeuner, direction la premiere (et seule pour ma part) projection de la journée.

 

09h00 - One Nite In Mongkok

Alors qu'une guerre sanglante est sur le point d'éclater entre deux triades rivales, la police apprend qu'une d'entre elles à engagée un tueur à gages. Les inspecteurs n'ont qu'une longue nuit pour l'en empecher. One Nite in Mongkok est le meilleur film Hong Kongais de 2004 tout simplement : ambiance nocturne urbaine, mise en scene inspirée, direction d'acteur au top (avec le tres bon Daniel Wu, la belle Cecilia Cheung, et l'impeccable Alex Fong), scenario non linéaire et surprenant. Une véritable bombe dont la derniere heure est un monument.

 

11h10 - Interview Ryuichi Hiroki et Shinobu Terajima

Mon moment de honte du Festival. A force de changements d'horaires des différentes interviews la veille, j'ai failli oublié ce rendez vous. C'est donc en retard de quelques deux minutes que j'arrive essouflé. Le retard n'étant pas une chose acceptable chez les japonais, j'avoue avoir craint une interview difficile. Heureusement cela ne fut pas le cas. Malheureusement par contre, tout comme Kamada hier apres midi, la durée impartie de 20' est bien trop courte surtout pour des figures comme Hiroki san et Terajima Sama. Difficile donc d'approfondir. Une interview certes interessantes mais bien trop superficilles par rapport à la dizaine de question que je comptais poser. Avec Bastian Meiresonne, nous allons essayer d'approfondir tout cela via email (il y a tant à dire..........)

 

13h00 - Interview Kongdej Jaturanrasmee et Woranut Wongsawan

Respectivement réalisateur et actrice du meilleur film du Festival, Midnight my love, leur interview a une fois de plus été trop courte comparée à la masse de questions d'approfondissement que nous aurions aimé poser. Il est dommage de survoler ainsi, mais tout cela est compensé par la gentilesse et la disponibilité de deux personnes qui ont répondu avec bonne humeur à nos questions, dont une instructive sur ce style rétro moderne qui fleurit dans les films thailandais actuels. Par contre le piege principal de l'interview fut d'eviter de tomber amoureux de la magnifique Woranut Wongsawan et de son sourire....... 

18h00 - Palmares

 Fin du Festival. Déjà. Enfin. Tout cela dépend de l'état physique dans lequel on se trouve. Voici donc la classique et ennuyeuse cérémonie de cloture et sa remise des prix. Tout cela manque de rythme, et est bien vite expédié. Mais au moins cela va à l'essentiel. Et finalement apres le discours du partenaire Air France (le meme mot à mot repris depuis la premiere édition), les différents jury rendent leurs verdicts :

Lotus Action Asia : BITTERWEET LIFE

Lotus du meilleur film : DAM STREET

Lotus du Jury : THE PETER PAN FORMULA

Lotus du meilleur scénario : MIDNIGHT MY LOVE

Prix de la critique : CITIZEN DOG

 

Impressions

Le Festival du Film Asiatique de Deauville a pris depuis l'année précédente son rythme de croisiere. L'ensemble est bien organisé, l'acceuil est sympathique, le cadre est magnifique. Malheureusement la selection laisse un arriere gout d'inachevé. Il n'y a pas beaucoup eu de thématiques différentes, et quelques films tres attendu (ou ayant une renommée certaine dans leur pays d'origine n'ont pas été retenus). Il faut cependant noter l'interessante (meme si consensuelle) retrospective sur Ryuichi Hiroki, et quelques belles découvertes comme les deux films thailandais Citizen Dog et Midnight my love dont le succes au palmares prouve que quelque chose est en train de venir de thailande (depuis le temps que je le dis).

Je tiens à remercier le Public Systeme (dont Céline Petit), Bastian Meirosonne (de Eigagogo, hkcinemagic, et Asie Expo), David (aka Vlad de hkcinemagic), et saluer en vrac l'équipe de Sancho, Kubik (bonne chance !), Martin, et Junta.

A l'année prochaine.

Publié dans Evenements

Commenter cet article

happy 14/03/2006 12:55

Impeccable blog, Guillaume - sauf MON NOM :
Bastian "Happy" MEIRESONNE !! tu n'auras pas été le premier (ni le dernier) à trébucher sur mon nom, va !!  ;  )

hinomura 14/03/2006 08:57

Excellents choix d'entretiens notamment pour Konqdej Jaturanrasmee et Woranut Wongsawan rarement mis sous le feu de la rampe cinématographique. Ce sont des artistes à découvrir et le film Midnight my love est un petit bijou.Que du bon - normal c'est Guillaume.