Deauville Day 04

Publié le par Boutigny Guillaume

Le beau temps se maintient. Et les bonnes nouvelles arrivent enfin : en plus de Yoshitaka Kamada et son acteur Katsuya Kobayashi ce soir, demain ce sera interview de Ryuichi Hiroki et l'actrice Shinobu Terajima, ainsi que Kongdej Jaturanrasmeee son actrice (pour le film Midnight my love). Les interviews seront faites en collaboration avec Bastian Meiresonne, et seront publiées sur eigagogo pour les artistes japonais.

 

11h00 - Falling in love

Taiwan nous offre son second film de la compétition officielle. La tache ne fut par ardue pour etre meilleur que Blue Cha Cha, mais ce Falling in love n'en pas pour autant une merveille. Plombé par un acteur hors sujet se contentant de montrer les dents pour simuler sa rage intérieure, le film est véritablement trop long. Pourtant l'histoire, si elle n'est pas révolutionnaire, est plutot bien menée, avec cette jeune femme attachée à un homme qui ne peut se résoudre à l'aimer, et ses snoopy par dizaine. Fleur bleue, quelque fois mielleux, Falling in Love ne laisse pas un souvenir imperrisable. Il a au moins l'avantage de ne pas céder à une fin facile.

 

14h30 - A Side, B Side, Seaside

Rafraichissant voilà le qualificatif principal qui pourrait etre accolé à ce joli film sans prétentions. Construit autour de deux parties (A side, B side, comme les deux parties du vcd au centre du film), le film est joli moment tendre et frais entre nostalgie et emerveillement. Rien de bien nouveau, rien de bien particulier, mais le film a au moins le mérite de faire sourire.

 

17h30 - Duelist

Un des films evenements du Festival. Et surement le film le plus decevant. Adapté d'un célèbre drama coéen, Duelist est une demonstration technique vidée de tout scénario et enjeux. C'est beau, magnifique meme. Le réalisateur innove avec talent, mais oublie qu'un film doit aussi raconter quelque chose. Et sur ce point c'est le néant total. Duelist ennuie ferme. Dommage.

 

18h00 - Interview Yoshitaka Kamada et Katsuya Kobayashi

Peu de temps comme d'habitude (20') pour avoir la chance de faire le tour complet des questions à poser à un réalisateur et à un acteur. Nous sommes revenu sur les difficultés de tournage puisque le film se déroule à Hokkaido sous la neige, sur le cameo de l'immense Susumu Terajima, sur les pinkus que le réalisateur à précédemment tournés, sur le suicide collectif phénomène de société japonais inquiétant. Interview très interessante, avec deux personnes vraiment à l'écoute et ayant l'envie de faire découvrir leur film (le réalisateur cherche d'ailleurs un distributeur en France)

 

22h30 - SPL

Apres la scéance grand public de 20h00 consacrée à Perhaps Love (sortie prochaine en France par Wild Side), voici venue l'heure du traditionnel film d'action du samedi soir. Projetté avec le son à fond, SPL est un tres bon divertissement. Certes l'histoire est réchauffée, certes Donnie Yen est un acteur-poseur lamentable, mais SPL réussit à etre un film d'action comme Hong Kong ne nous en avait pas présenté depuis bien longtemps. Assez noir et violent le film vaut exclusivement pour la présence combinée de Simon Yam et Sammo Hung (en vieux caid charismatique), et bien sur pour quelques rares mais démentielles scenes d'action où Donnie se fait voler la vedette par la sous estimé Wu Jing, excellent en tueur bestial et sanguinaire. A ce titre le combat au couteau dans la ruelle entre ces deux grands artistes martieux est un petit moment de bonheur qui fait oublier les nombreux défauts du film, au rang desquels le pathos facile. 

Publié dans Evenements

Commenter cet article