SDF porteur de flamme olympique

Publié le par Boutigny Guillaume

MOONRIDERS : KNIT CAP MAN

Quand IWAI fait du OZU... Cela peut paraitre antinomique ne serait ce que sur un plan formel tant les deux réalisateurs ont un style différent. Il y a certes cette sensibilité accrue à retranscrire les aléas familiaux et intimes d'une époque, mais IWAI n'y inclue pas le rythme intimiste et forcément lent (dans le bon sens du terme) de son illustre prédecesseur. Alors pourquoi IWAI ferait il du OZU ? Tout simplement en guise d'expérimentation formelle en extension d'un clip.

En effet pour feter dignement les 20 ans du mythique groupe Moonriders, on demande à IWAI Shunji de réaliser le clip de la chanson Knit Cap Man (ニットキャップマン), tirée de leur album Bizzare Music for You (1996). Iwai imagine donc un clip-histoire au sujet d'un clochard vivant sur les berges d'un fleuve. Sa vie a l'air heureuse, il joue aux echecs avec un jeune homme qui passe le voir de temps à autres, il regarde sous les jupes des jeunes lycéennes qui passent sur les berges. Mais on découvre vite qu'il est un ancien champion olympique, tombé dans l'oubli et l'indifférence. Ne reste alors plus que son cadavre. Ce clip tourné dans un noir et blanc tres contrasté est entrecoupé de scenes présentant le groupe Moonriders dans la peau d'autres clochards, péchant sur les berges et chantant la chanson titre; joyeuse ballade folk tres entrainante.

Une fois le clip tourné, IWAI a eu l'idée de lui rajouter quelques courtes séquences tournées dans un style à la OZU; caméra immobile posée au niveau du sol, scenes d'intérieur calmes et pointes d'humour. Ces quelques scenes sont placées en introduction du clip, pour en conclusion. On retrouve alors au début le personnage qui découvrira quelques temps plus tard le corps inanimé du clochard, sortant de chez lui pour aller jouer au pachinko et faire les courses. Puis une fois le clip terminé, retour dans la maison pour deux dialogues assez longs (et incomprehensibles à mon maigre niveau de japonais) entre l'employée de maison et une femme puis le maitre de maison. J'avoue n'avoir alors pas bien saisi où Iwai voulait en venir, mais il n'en reste pas moins que ce Moonriders : Knit Cap Man est une belle curiosité formelle pour les afficionados du travail de IWAI.

Pour la petite histoire, et puisque Moonriders est un groupe sensiblement inconnu du grand public occidental, il s'agit d'une formation née sous l'impulsion de SUZUKI Keiichi, un des plus célébres compositeurs multi cartes du Japon. Pionnier du rock au début des années 70, SUZUKI a aussi travaillé sur les BO du Zatoichi de KITANO, mais aussi celles de jeux videos de la firme Nintendo (il a aussi joué dans Swallowtail Butterfly et Love Letter de IWAI). Formation, plutot que groupe étant donné que les différents membres ont une carriere solo ou dans d'autres groupes, Moonriders est une indétronable référence du paysage musical japonais, dont le style a su évoluer en fonction des envies de ses membres, du rock au punk en passant par l'electro.

Et comme je n'ai pas grand chose à dire sur le court métrage lui meme, et qu'il faut bien combler ce billet, il faut signaler les présences à l'ecran de ITO Ayumi d'une part, et de ITOI Shigesato d'autre part. La premiere apparait tres discretement (furtivement meme) le temps de 2 secondes grand maximum (battant ainsi son record posé dans Sada de OBAYASHI Nobuhiko). Le second tient ce qui pourrait donner lieu de role principal. ITOI est un essayiste japonais tres connu, qui a aussi dans le cas présent écrit les paroles de la chanson (et il est la voix du papa dans le kawai Mon voisin Totoro).

Curiosité plus que véritable oeuvre à découvrir d'urgence, Moonriders : Knit Cap Man permet quand meme de dévoiler une part de la carriere de réalisateur de clip de IWAI Shunji (part meconnue et difficile d'acces, mis à part les clips pour MATSU Takako ) ainsi qu'un groupe mythique qui reste à découvrir.


Moon Riders : Knit Cap Man (毛ぼうし)
1996
Un film de IWAI Shunji
Assistant réalisateur : YUKISADA Isao (行定勲)
Avec : Les Moonriders, ITOI Shigesato (糸井重里), ITO Ayumi (伊藤歩)

Publié dans Cinéma Japonais

Commenter cet article

Yusaku 22/07/2008 13:37

Si pour moi Shunji Iwai est le grand Inconnu du cinéma japonais (dans le sens, je n'arrive pas à m'y mettre), je suis un grand fan de Moonriders. Je dois avoir une grand epartie de leur discographie. Excellent groupe alternant entre la New-Wave et le jazz à la Cole Porter (grande référence dans les premiers ablums du groupe).Je vous le conseille à tous.

Boutigny Guillaume 22/07/2008 14:38


Je les ai connu par le biais de Suzuki. Mais à vrai dire Suzuki est assez indissociable de Moonriders. Par contre je n'ai pas grand chose niveau disques (tout au plus des chansons en vrac
d'ailleurs, pas d'album entier). Un jour j'y remedierai.