Fight-oh !

Publié le par Boutigny Guillaume

GOKUSEN

Doit on y voir une mode lancée par le succes phénomenal de GTO (Great Teacher Onizuka) et son adaptation live plutot réussie (toutes proportions gardées), mais le sujet d'un professeur jetté dans la réalité d'une classe difficile a fait des emules. Et dans les meilleurs résultats, outre Dragon zakura avec l'inénarable HIROSHI Abe, on trouve la série Gokusen; elle aussi adaptée d'un manga à succes signé MORIMOTO Kozueko.

Kumiko n'a qu'un reve. Devenir professeur. Alors quand enfin elle devient professeur dans un lycée, la mauvaise réputation de ce dernier ne va pas la freiner. Pleine d'entrain, elle se retrouve à la tete de la classe 3-D, une classe de jeunes délinquants que l'administration scolaire jugent perdus. C'est bien sur sans compter sur la determination exceptionnelle de la jeune professeur, et son caractere bien trempé qu'elle tient surement de son grand pere, un oyabun de clan yakuza, dont elle est l'héritiere.

Gokusen a malheureusement tous les défauts auxquels le spectateur pourrait s'attendre en visionnant un jdorama de ce type. Des défauts qui sont en fait dus au formatage et aux stéréotypes assez catastrophiques : des jeunes aux coiffures toutes aussi rebelles qu'eux, qui ne sont finalement pas aussi méchants, cancres et associaux que ce que le systeme a laisser croire jusqu'à lors. Et ce sera la jeune professeur naive, mais humaine et courageuse qui fera ressortir le meilleur de ces dits cas sociaux irrecuperables. Moui moui. Ca ne vole donc pas haut surtout que la plupart des situations sont attendues. Le rythme suit alors l'effroyable routine d'un probleme par épisode avec un fil conducteur les éleves qui se revelent à eux meme dans l'ordre croissant d'importance qu'ils ont dans la hierarchie de cette bande de délinquants. Et bien sur le plus dur à convaincre sera le chef. Du classique, un peu soporifique.

Mais en fait le sel de Gokusen se situe ailleurs. Gokusen repose en fait sur les épaules de la frele NAKAMA Yukie, son personnage de Kumiko étant à la fois le moteur et le piquant de tous les épisodes. Dotée d'un étonnant mélange de sincere naiveté et de force de caractere bien trempé, Kumiko est une véritable Docteur Jekyll et Mr Hyde, capable de bourdes monumentales mais aussi d'acces d'energie. Fille et petite fille de Yakuza, elle est en fait une meneuse née et une bagareuse hors pair. Alors quand ses éleves se retrouvent dans la panade, elle n'hesite pas à foncer. Cette dichotomie de caractere est le fondement meme de l'humour et du rythme de Gokusen. Cela fait sans doute bien peu. Mais ça marche avec un brio incontestable. Les amateurs de cinéma japonais iront peut etre meme jusqu'a penser à la série des Gokudo no onnatachi initiée par GOSHA Hideo. En effet si Gokudo est un terme substantif de Yakuza il est surtout utilisé pour décrire les femmes (de) yakuzas qui prennent part aux activités familiales. Gokusen est en fait la fusion de Gokudo Sensei, et si on trouve dans le jdorama une certaine parenté de caractere de Kumiko avec ces illustres ancetres cinématographiques, à défaut de parenté thématique.

Doté de 3 saisons, dont la récente derniere a été un véritable succes d'audience, Gokusen tire son charme de son personnage principal, campé par la divine NAKAMA Yukie. Certes la série est en fait un ramassi de clichés (la seconde saison est d'ailleurs difficile à supporter du fait de la redite), certes les acteurs n'ont rien à faire passer à part leur look rebelle loreal, mais Gokusen est quand meme une superbe série, parfaite pour se détendre.


Gokusen (ごくせん)
2002 - 2005 - 2008
Avec : NAKAMA Yukie (仲間 由紀恵)

Publié dans Jdorama

Commenter cet article