Makoto Tezuka, fils de....

Publié le par Boutigny Guillaume

Image Hosted by ImageShack.us

MAKOTO TEZUKA

né le 11 Octobre 1961, Makoto Tezuka est le fils de Osamu Tezuka, celui qui est en toute simplicité appelé le père des mangas. Une filiation qui aurait pu laisser le jeune Makoto tranquille et oisif jusqu'à la fin de ses jours en veillant sur la patrimoine familial. Mais c'etait sans compter sur la fibre artistique qui s'empare de lui très jeune. Doué comme son père pour le dessin, Makoto Tezuka se tourne cependant vers le travail de l'image sous toutes ses formes.

Difficile de faire un tour complet des activités de ce bond péroxisé polyvalent. Makoto Tezuka (ou plutot Macoto Tezka comme il aime à se faire appeler) est avant tout un touche à tout productif de génie. On retrouve son nom au générique de films ou de séries, crédité en tant que réalisateur bien sur mais aussi acteur. Il participe à la programmation de softwares. Il se tourne quelque fois vers la musique. Et tout cela en gérant l'immense héritage de son père.

Niveau cinéma, puisque c'est bien là le plus important ici, Makoto Tezuka réalise un film d'étude en 8mm dès 1978, et obtient.un prix spécial. Le premier d'une longue lignée puisque 3 années plus tard il est un invité spécial du forum des jeunes talents du Festival de Berlin. Puis jusqu'en 1999 il alterne réalisations pour la télévisions, documentaires (dont un sur Akira Kurosawa), expositions et colloques sur l'oeuvre de son père et bien sur réalisations de courts métrages assez expérimentaux comme Model ou Prelude.

1999 est enfin une date majeure dans sa carrière. Makoto Tezuka réalise en effet son premier long métrage cinéma, Hakuchi (l'Idiote), un film étrange et poétique où il fait la connaissance de celle qui deviendra sa muse, Reika Hashimoto. Ensemble ils tourneront deux films expérimentaux, 2001 et Jikken Eiga, avant de se croiser à nouveau pour un second long métrage cinéma : Black Kiss (aussi connu sous le nom de Synchronicity). Sorti en Janvier 2006 le film marque le retour d'un Makoto Tezuka qui s'etait depuis quelque temps tourné vers la production et la réalisation d'anime en relation avec l'oeuvre de son père (on citera Pluto d'apres le manga de Naoki Urusawa ou bien de nouvelles aventures de Black Jack)

Makoto Tezuka est sans conteste un des réalisateurs les plus doués de sa génération, et il ne va surtout jamais là où on l'attend. Il peut etre difficile d'appréhender ou aimer son univers graphique et thématique, toujours décalé et poétique, mais si par bonheur son film le plus connu, car distribué en France, Hakuchi vous a plu, n'hesitez pas à aller plus loin dans la découverte de cet artiste hors normes. Un seul inconvénient toutefois, il faut comprendre le japonais ou faire abstraction de l'abscence totale de sous titres anglais sur les dvds de ses oeuvres)

Publié dans Portraits

Commenter cet article